dimanche 1 avril 2012

"the Dark Backward" de Adam Rifkin

DarkBackward

Aujourd'hui "the Dark Backward" réalisé par Adam Riffkin. L'histoire de Marty Molt (Judd Nelson) un pauvre type persuadé d'avoir un talent comique se produisant dans les comédies club minables de la métropole. Le problème avec Marty c'est qu'il n'est vraiment pas drôle et il se prend des fours à chaque représentation. Jusqu'au jour où un étrange petit bouton pousse dans son dos. Progressivement le bouton se mute en bras et Marty se retrouve avec un troisième bras dans le dos. Dés lors et aidé de Gus (Bill Paxton) son meilleur ami éboueur complètement dégénéré, Marty va commencer à faire le tour des cafés théâtres, mais rien n'y fait . Pourtant son humour foireux est toujours le même mais un producteur le Dr Scurvy (James Caan) le repère et du jour au lendemain la vie minable de Marty commence à changer, mais les gens qui l'entourent aussi.
"The Dark Backward" sortie en VHS dans les 90's sous le nom français de "à pleins tubes" réalisé par Adam Riffkin déjà réalisateur du génial "Detroit Rock City".  "the Dark Backward" est un film génial, un de ses ovnis filmiques qu'on trouvait dans les 90's dans les rayons de vidéos clubs de quartier. Un film qui peut se coller dans la droite lignée d' "Eraserhead" tant il est barré. Sans pour autant être lent, c'est une comédie acide sur la célébrité et ses travers. Riffkin truffe son film de scènes jusqu'au-boutiste et tordante. Des scènes crades au possible baignant dans une ambiance sonore glauque à souhait où l'on retrouve un Bill Paxton est en totale roues libres s'adonnant à des partouzes Félliniènes au milieu de grosses femmes obèses tout en mangeant des ordures. Judd Nelson est formidable dans le rôle de ce triste petit bonhomme à trois bras, et nos deux larrons sont accompagnés d'une flopée d'acteurs de choix. On retrouve dans ce film déjanté, James Caan, Lara Flynn Boyle, Wayne Newton, Rob Lowe et Claudia Christian. Un film à voir absolument ! Croisement hybride entre du Lynch, du Burton et du John Waters "the Dark Backward" est une fable étrange et dérangée sur l'envie absolue de devenir célèbre et de sortir du marasme de son quotidien. Du cinéma comme on en fait plus beaucoup ! Une fable tordue qui au final riflette assez parfaitement notre triste société. unique, dérangeant, révulsant et surtout cultissime !

Aucun commentaire: