jeudi 14 juin 2012

"Juan of the dead" de Alejandro Brugués

juan-4x3-juan-of-the-dead.jpg



Aujourd'hui "Juan of the dead" de Alejandro Brugués. L'histoire:  Tandis que La Havane est prise d’assaut par une armée de zombies assoiffés de chair humaine, les médias officiels laissent entendre au monde entier que ce désordre est le fait d’un groupe de dissidents politiques soutenus par le gouvernement américain. La ville est prise de panique jusqu’au moment où Juan vient à la rescousse. Il a en effet découvert qu’il pouvait tuer les morts vivants en réduisant leurs cerveaux en bouillie, et il décide donc de monter sa propre affaire sous le slogan : « Nous tuons vos « chairs » et tendres ! ». Juan parvient ainsi à se faire un peu d’argent de poche en dézinguant les morts vivants.

Si il y a bien un pays qui n'avait pas été envahi par les zombies c'etait bien Cuba. En même temps qui a t'il de pire qu'un zombie à part le communisme à l'ancienne ou le nazisme? En tout cas au final Cuba n'aura pas été épargné par la vague zombiesque et c'est avec ce "Juan of the dead" que l'invasion commence.Et autant dire que le pari de Alejandro Brugués est réussi car ce premier film d'horreur Cubain non dénué d'humour est une complète réussite qui à l'image du cultissime "Shaun of the dead" dont au finish il ne copie que le nom manie le gore et l'humour à merveille. Les personnages sont ultra attachant et superbement interprétés et le film peut se targuer d'avoir été produit et réalisé dans un pays bouffé par la dictature et qui étonnamment n'est pas avare de critique envers le Castrisme. Le film bénéficie de sacrés morceaux de bravoures comme une danse involontaire avec un zombie transsexuel menotté au poignet du héros, ainsi qu'une multitude de passages géniaux et bourrés de trouvailles. "Juan of the dead" est l'une des très très bonnes surprises de cette année et autant dire qu'il n'est pas loin de devenir un film culte.

Aucun commentaire: