dimanche 1 avril 2012

"la planète des singes: les origines" de Rupert Wyatt

 Rise of the Planet of the Apes(wallpaper resolution )Rise o

Aujourd'hui "la planète des singes: les origines" de Rupert Wyatt. L'histoire : Au cours de ses recherches pour vaincre la maladie d'Alzheimer, un scientifique parvient à faire évoluer un singe nommé Caesar, qui va mener son espèce à dominer le monde.
Reboot préquel de "La planète des singes" ou plutôt d'un préquel librement adapté du formidable quatrième épisode "La révolte de la planète des singes". Est en fait une tentative fort réussie de relancer une franchise clairement salie par l'horrible et inutile remake de Tim Burton. Cette fois çi la Fox mise gros et les SFX signés Weta workshop sont absolument hallucinants. Et quand on comme moi on tripe les singes autant que je tripe les zombies on est servi...  Le plus beau c'est que Rupert Wyatt ne nous sert pas un gros blockbuster sans âme mais une formidable histoire dont le vrai héro est un singe. Cesar est ici interprété via motion capture par le génial Andy Serkis qui commence a sérieusement être abonné à ce procédé après avoir interprété de cette façon un Gollum, et un Kong. Les interprètes sont tous parait, mention spéciale au grand John Lightgow qui est poignant en malade d'Alzheimer. Rupert Wyatt signe un film efficace et émouvant qui  évite de tomber dans pas mal de pièges. Le singe César est magistralement traité et ses origines et donc celle de l'hégémonie des primates sont parfaitement tangible. On pourrait noter un léger manque de violence dans la révolte, mais Wyatt parvient parfaitement à nous la faire passer. On a droit à pas mal de références qui confirment une bonne fois pour tout le statut officiel de préquel logique à "La planète des singes" effaçant du coup tout les illogisme des 4 suites du film original.  Ici on a droit a une petite merveille qui si elle ne brille pas par une mise en scène foncièrement révolutionnaire, le film reste sobre, touchant et efficace qui se permet même de faire des tentatives scénaristiques osées et sympathiques comme cette partie singeant parfaitement les grands films carcérales et tout ces poncifs. "La planète des singes : les origines" augure d'une formidable franchise à venir. Seul bémol au tableau, le scenario est integralement pompé sur le documentaire "Le project Nim" dont Nim le chimpanzé en titre vit les mêmes experiences. Culte quand même car c’est le meilleur film sur les singes que j’ai vu de ma vie. 


Aucun commentaire: