vendredi 27 avril 2012

"Night of the Demons" de Kevin Tenney

     
Aujourd'hui "Night of the Demons" de Kevin Tenney. L'histoire : Angela, la "weirdo" de l'école, organise un party d'halloween dans une maison funéraire abandonnée. Plusieurs personnes sont invitées et la soirée s'annonce amusante. Lorsqu'ils décident de communiquer avec les esprits, un démon prend possession du corps d'Angela. Lorsque elle fait une première victime, celle-ci devient aussi un démon et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde soit devenu un démon.

Sympathique petite série B des années 80 qui se trouve être le parfait film d'halloween de son époque. Une bande de jeunes cons insignifiants et dont on souhaite la mort des les premières images, une maison hantée qui est d'ailleurs la véritable star du film, et des vilains démons gluants qui ricanent et balancent de vannes pas drôles. Mais si on nage dans le stéréotype du genre, le film devient au fur et à mesure assez agréable. Mais malgré cela on entre progressivement dans le jeu, et cette maison peuplée de démons est assez flippante. De plus à la fin fait rarissime, on se retrouve face à un phénomène rarissime à l'époque, la survie d'un du black de service qui d'habitude est condamné dans les premières minutes de tout slasher qui se respecte. Et franchement ça fait plaisir car non seulement il survit, mais ce n'est ni le rigolo, ni le costaud de service, mais un geek limite gay. Fait de taille on y retrouve aussi la séduisante Linnea Quigley (la Punkette trash du "retour des morts vivants") dans un rôle d'ado délurée.  En tout cas ce film donna naissance à deux suite et un remake (de fort bonne facture pour une fois) avec Edward Furlong, Monica kena, Tiffany Shepis et en guest de marque la reine des scream queens Linnea Quigley. En tout cas je pense que pour une fois vu la qualité discutable du premier ce remake ne fera pas de mal à la franchise. "Night of the Demon" reste cependant un petit film sympathique et typique de son temps qui satisferont les fans du genre qui ne s'attendent pas a voir un "Evil Dead" mais une petite série B sans prétentions.


Aucun commentaire: