samedi 5 mai 2012

"Insidious" de James Wan


Aujourd'hui "Insidious" de James Wan. L'histoire : Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà ...
 
Si ce pitch vous rappel d'autres films de genre qui ont a jamais ce n'est pas fortuit. En re-pompant allègrement certains grands classiques sous le prétexte d'être un fan hardcore du genre. James Wan nous offre un indigeste film train fantôme au sens propre. Ce qui fait par un vrai bon réalisateur comme Amenabar, Lynch, Cronenberg, quelqu'un de sérieux et d'expérimenté quoi, n'est au final qu'une ridicule gaudriole, digne d'une maison hantée à la foire du trône. Certes il arrive que l'on sursaute par moments, mais Wan ne sait en réalité jouer que sur la surprise. Mais rapidement cette effet s'étiole, car Wan l'use jusqu'à la corde. Tout absolument tout dans "Insidious" est au final bouffonné, Wan ne sait jamais réellement sur quel pied danser, et parvient même à oser un humour geekisant dans certaines scènes. C'est à croire que ce garçon n'a jamais vu les classiques a qui il rend soi disant hommage. En fait "Insidious" aurait d'une certaine façon très bien pu être un épisode de la série pour enfant "Chair de poule". Oui il parvient a inquiéter et a faire peur a certains moments par ses effets de surprises et d'éclairages sur les visages, mais a aucuns moments a insuffler une véritable trouille malsaine, tel qu'on a pu ressentir dans des films tel que "Simmetierre", Poltergeist" ou "Shining". Comme pour "Saw", "death Sentence" ou "Dead Silence" (qui au moins bénéficiait lui d'un certain esthétisme) Wan nous livre un film immature et imbu de lui même qui semble destiné aux profanes de ce genre de cinema. Il est réellement difficile de comprendre un tel engouement pour ce jeune réa, qui ma foi devrait peu être se tourner vers un nouveau genre (pourquoi pas la comédie, ou voir carrément assumer son envie de faire du film d'horreur pour enfants). C'est vain, creux, poussif, tiré par les cheveux au point d'en arracher trente perruques, bourré de twists finaux plus crétins et téléphonés les uns que les autres. Les acteurs semblent eux même affligé par le manque de classe de l'entreprise et résignés a faire plaisir à leur gamin de réalisateur qui lui semble s'amuser comme un petit fou à la foire. Dommage mais prévisible, mais surtout affligeant de voir que bon nombres des afficionados du fantastique cautionnent une tel farce avec le plus grand des sérieux. "insidious" est au final une insidieuse et pathos parodie de film d'horreur qui dessert plutôt le genre qu'autre chose. Au final "Insidious" est au cinema d'horreur, ce que flunch est à la restauration.
 


1 commentaire:

Jobijoba a dit…

bah tu sais quoi, je l'ai maté hier soir parce que ça m'intriguait vraiment, et je ne suis pas du tout d'accord avec ta critique. décidément, on est vraiment de moins en moins d'accord sur les films :D Moi j'ai trouvé ça rigolo, original (à partir d'un certains moment) (ouai ouai!), meme quelques moments un peu flippants,... quand je dis original, je ne dis pas que c'est le film le plus révolutionnaire non plus hein, ça reste un film ricain grand public quoi. Mais, j'ai trouvé ça bizarrement fait, (evidement quelques effets de mise en scène propres à ce réa qui sont vraiment pourraves, mais bon) et j'en suis à un point où je n'en peux tellement plus de voir touuuut le temps la meme chose, que je préfère un truc foireux mais où le mec prend des risques et où je vois un truc nouveau, qu'un truc soi disant "bien fait", "comme il faut", mais où tout est vu et revu, dans le scénar et la mise en scène. Je n'ai aucun respect pour les mecs qui font des films avec tout le soi disant savoir faire des réas ricains qu'on leur apprend dans les écoles. Il suffit de bien apprendre sa leçon, d'avoir regarder pleins de films et de copie/coller. Là, j'ai trouvé tout le délire avec "l'autre monde" plutot cool. OK ça va ut pas les films avec lequel tu le compares c'est évident (poltergeist, etc...) mais t'as l'air tellement énervé contre ce film que je m'attendais vraiment à une bouse. surtout avec ce réa. bah franchement j'étais crevé et pourtant j'ai réussi à regarder jusqu'à la fin sans avoir envi de mettre "stop". au moins c'est unique et ça ne ressemble à rien! et puis, pour une fois, ils évitent tous les trucs sur lesquels ils jouent tout le temps maintenant dans ce genre de films. genre quand le mari ne croit pas sa femme et la prend pour une folle qui imagine tout ça, etc... et alors normalement, on te fait tout un truc psychologique à deux balles, parce qu'en fait on va te dire que le film est un film d'horreur mais qu'il traite plutot des relations de couple, et de la psychologie, etc... blablabla... et en fait c'est à deux francs comme métaphore et ça vole pas haut. là au moins. quand le mari la prend pour une folle, ça dure 2 minutes. et on te fait pas mariner. on te plonge dans le vif du truc, et il se passe des choses! et quand je dis que c'est rigolo, c'est que c'est "divertissant". Le mec joue avec son sujet et tu sens ouai qu'il s'amuse. ça reste un pti film certes, mais beaucoup mieux que tous les films d'horreur que je vois tout le temps depuis un bon bout de temps, et qui se ressemblent tous. tu devais etre de mauvais humeur ce jour là ou alors t'arrivais pas à faire caca! :D