mercredi 10 avril 2013

"Warm Bodies" de Jonathan Levine


 


Aujourd'hui "Warm Bodies" de Jonathan Levine. L’histoire : Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R un mort-vivant sauve Julie, une survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie… Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles…


J'ai honte, mais je viens de mater "Warm Bodies" et franchement c'est certes crétin, mais bien fait, un bon petit film pour les mômes qui est loin d'être comme cette merde de "Twilight". En fait on dirait un conte de fée pour mômes de maintenant. Qui ne vole pas haut, mais qui recèle de moments sympathiques.  Bon je sais que ça vienne de moi et de mon habitude de m'insurger contre tout ces types de produits actuels est étonnant, mais franchement c'est bourré de truc nase comme les zombies qui en fait sont plutôt des infectés qui redeviennent humains grâce à (oh mon dieu que c'est con) l'amour. Mais le film fonctionne est n'est pas prétentieux. En gros ce film réalisé par un vrai bon grand réalisateur comme par exemple Paul Thomas Anderson ("Magnolia" ou "Boogie Nights") aurait pu donner quelque chose d'assez génial et décalé avec un côté moins cucul. Bien que Jonathan Levine en bon faiseur Yes Man donne un côté sympathique et attachant a son entreprise, il n’a pas ce qu’il faut pour faire de ‘’Warm bodies’’ une œuvre unique comme le sympatique ‘’Fido’’ d’il y a quelques années. Gros bémol les ignobles zomblards décharnés en image de synthèse qui heureusement sont souvent dans la pénombre. Bon oui j'ai honte, mais je ne trouve pas ce ptit film déplaisant. Bon il n'est pas du tout pour les amateurs de zombies, mais plutôt pour les profanes de 7 à 14 ans, mais c’est gentil. Un film de zombie tout propre pour les enfants. Bon c'est bon lynchez moi. Je suis prêt, la honte me lynche déjà... et tiens je m'en vais de ce pas me fouetter dans ma sale de bain avec ma ceinture.  MDR !


Aucun commentaire: