mercredi 8 mai 2013

"Evil Dead" le remake de Fede Alvarez






 
Aujourd’hui ‘’Evil Dead’’ le remake de Fede Alvarez. L’histoire : Un groupe d’amis retournent dans la cabane où ils ont passé leur adolescence afin d’aider l’une des leurs à se sevrer de la drogue. Mais l’un d’eux trouvera sur les lieux le fameux livre des morts et va le lire à voix haute, ce qui va naturellement réveiller les démons de la forêt.

Quelle belle escroquerie inutile que ce remake qui aurait mérité d'être téléchargé (je télécharge souvent, mais en générale quand j’aime j’achète systématiquement après, ce coup ci). Mais a quoi s'attendre de la part d'un type qui renie complètement son passé de créateur indépendant qui ne semble plus bon qu'a gérer de grosses machines Hollywoodienne sans âme, bon ce fricard de Raimi ayant promis que si on allait voir ce film et qu’il engrangeait assez de pognon, il produirait le "Evil Dead 4" ou "Army of Darkness 2" dont tous les fans des originaux et de Bruce Campbell rêvent depuis près de 20 ans. Un beau plan communication fonctionnant sur le principe de la carotte dans tout les sens du terme. Une honte qui chie disgracieusement dans la bouche de la franchise originale. Seul bon points la découverte d’un jeune réalisateur ibérique qui a du talent, mais qui n’aurait jamais dût accepter un tel projet. Mais avait il le choix. Non ! Bien entendu ! Ce serait idiot de refuser ! Car pour percer à Hollywood il faut dire Yessss ! great !  awesome ! Malgré tout Alvarez nous livre de belles images et du gore bien craspec, même parfois insoutenable. Mais ca ne fait pas un bon film (j’en sais quelque chose ;). L'idée même de ce remake de plus était une hérésie. Elle est a présent consommée. Honte a vous Mr Raimi, car avec tout le pognon que vous avez fait en devenant un réal mainstream vous auriez pu vous fendre d’un quatrième opus pour vos plus fervents supporters. Bon il est clair que Sam Raimi a toujours clamé ne pas aimer les films d’horreur et que le premier ‘’Evil Dead’’ n’avait été fait que dans le but de faire assez de fric pour attaquer un projet plus personnel. Soit, mais pourquoi avoir continué dans une telle veine alors qu’il est un aussi bon réal que ses comparses les frères Cohen dont il partage le sens de la comédie Tex Averyesque. Raimi ferait mieux de nous pondre ce dont il rêve c’est à dire un vrai grand film de SF, plutôt de faire mariner son publique et Bruce Campbell avec une arlésienne comme ‘’Evil Dead 4’’. Une fois de plus, je suis juste outré de l'encensement dont ce remake inutile bénéficie. De plus ce qui marchait dans les originaux est ici ridicule. "Evil Dead" sans l'humour n'est pas "evil dead" mais juste un ersatz qui s'en inspire sans en avoir perçu l'intelligence et la finesse. On dirait un épisode de ‘’Scary Movie’’ sans l’humour. Sans parler de la bêtise et du non sens involontaire des protagonistes. L’idée de ne pas ré exploiter le personnage de Ash avec un autre acteur que Campbell était sympa, mais au lieu de nous refourguer les scènes cultes de l’original, ils auraient pu nous pondre du neuf. Tout y passe le découpage du bras (deux fois), les branches d’arbres, le cellier, etc… Mais bon dieu quelle bêtise d’exploiter l’idée de ces jeunes parti désintoxiquer leur ami dans un tel lieux, et quelle famille sensé irait passer ses vacances dans un tel lieux ? Les actions sont irrationnelles et les personnages crétins au possible. Certes Ash et ses potes étaient crétins, mais ça allait dans le sens drolatique du film. Ici un imbécile récite tout haut les pages du Necronomicon après avoir longuement coupé les grosses attaches en barbelé destiné à empêcher l'ouverture du bouquin, une fois ouvert, sur toutes les pages est indiqué qu'il ne faut pas lire, il le fait quand même. Tiens le livre des morts parlons en, son aspect est risible, fini le visage sur la couverture, ici les pages semblent avoir été dessinées par un artiste de comics book de passage. On dirait des illustrations d’intérieur d'albums de death metal. Ridicule surtout quand on sait qu'il est supposé avoir été dessiné au moyen âge et même avant. Une fois de plus ce qui passait chez Raimi sous couvert de décalage humoristico surréaliste tombe ici dans un lamentable plat. De plus ce remake se donne des airs de non remake en plaçant des clins d’œil ici et là aux originaux. Ainsi on retrouve sur la propriété de la cabane la vieille bagnole du personnage de Ash (Bruce Campbell), comme pour nous dire, Ash et ses amis sont passés par là il y a bien longtemps. Ce qui voudrait dire que les parents des protagonistes de ce film ont racheté la cabane après les évènements de ‘’Evil Dead 2’’ (qui était rappelons le déjà un remake du premier et considérons qu’il soit même le seul ‘’Evil Dead’’ a suivre en terme de continuité avec ''L’armée des ténèbres'' qui lui même contenait une introduction sous forme de remake du 2). Waow compliqué, mais sensé. Le problème est pourquoi avoir fait faire aux protagonistes de ce film, les mêmes choses que ce qu’on fait ceux du précédent ? Les démons sont ils en manque d’imaginations dans leurs jeux tordus. Enfin bon, si Raimi et ses protégés parviennent à raccrocher les wagons avec une suite à cet inutile et insupportable remake, en nous envoyant Mia l’héroïne dans le vortex temporel et qu’elle rencontre Ash, ça serait déjà ça. Mais l’autre problème vient de certains effets de mise en scène avec encore des visions fugitive de jeune fille en robe ou dessous blancs façon revenants fantomatique qui fait peur. Enfin tant qu'il fait du fric et que Raimi ne revient pas une fois de plus sur ses dires et promesses tout va bien. Donc sans trop de surprise ce film est pour moi une grosse déception qui a misé sur l’abondance réussie de gore hard crade afin de palier à la méga faiblesse du scénario. Qui a pour seul intérêt de pouvoir éventuellement nous offrir un potentiel retour de Ash et qui nous permet de découvrir un jeune réal qui je pense a du talent. En outre si vous êtes fan de l’original passez votre chemin sinon ce film aura pu être le mérite de vous faire découvrir ou redécouvrir les 3 premiers.



vendredi 3 mai 2013

‘’Texas Chaisaw 3D’’ de John Luessenhop





Aujourd’hui ‘’Texas Chaisaw 3D’’ de John Luessenhop. L’histoire : Une jeune femme se rend au Texas avec ses amis pour toucher l'héritage de la famille Sawyer, une gigantesque et luxueuse bâtisse. Elle ne va pas tarder à découvrir que cette demeure familiale cache un locataire : Thomas Sawyer, dit Leatherface.

Que dire de ce "Texas Chainsaw 3D"si ce n’est que ce n’est franchement pas terrible. Cette pseudo suite reeboot du premier opus (en fait un nouveau numéro 2) vaut certes mieux à mes yeux de fan de la saga originale, que l’infâme remake réalisé il y a quelques années par Marcus Nispel sous l’égide du non moins infâme Michael Bay (à la limite je lui préférais son prequel). Mais il ne se hisse pas vraiment au niveau de la folie malsaine et frapadingue des 4 opus de la saga d’origine. L’idée de refaire une suite au chef d’œuvre de Tobe Hooper alors qu’il en existe déjà une génialissime reste étrange. Mais qu’à cela ne tienne. Malheureusement le réalisateur John Luessenhop n’est ni Hooper, ni ses prédécesseurs. A ses dires il ne connaissait même pas le matériel d’origine avant de réaliser cet chose étrange qui malgré bien des aspects imparfaits, comporte tout de même une ou deux idées sympathiques. Si le film commence par le massacre de la famille Sawyer (qui s’est soudainement grave agrandie) par une foule enragé. Au passage des clins d’œil aux deux premiers films d’origine, sont ici inséré grâce à la présence de membre du casting d’origine comme Bill Moseley qui remplace ici le regretté Jim Sidehow, John Dugan qui réinterprète si on peut appeler ça ainsi GrandPa Sawyer et Marylin Burns) Le film se poursuit par un formidable anachronisme qui quasiment dés le départ plonge le film dans un certain marasme. En effet Un bébé est retrouvé après le massacre de 1974, mais ce même bébé qui n’est autre que l’héroïne du film à 27 ans lors de cette suite alors qu’elle devrait en avoir prés de 39. On se dit alors que le film doit se passer vers la fin  des années 90, quand soudain on voit les protagonistes sortir des IPhones dernier cri. Bon déjà c’est fort mal parti. Si l’on considère aussi la profonde absence de gore et que les seuls moments où il y en à il est en images de synthèses, il y a de quoi râler. Bon il est certain que le premier opus en était totalement dénué et c’est la suggestion qui en fessait sa force. Bon en mal en on s’accroche et on évalue les dégâts et le désintérêt total que l’on a pour les personnages. Quand démarre la seconde partie qui si elle ne vole pas plus haut à le mérite de sortir des sentiers battus de par son étrange développement. Cette seconde partie s'inscrit dans la lignée débilo surréaliste du 4 eme opus (souvenez vous, le sado maso franc maçon qui lisait le Figaro à la fin, et bien on est pas loin). Je ne peux révéler les éléments de cette seconde partie, mais bien qu’ils m’aient plutôt fait marré, ils restent franchement dénués de toute psychologie et de finesse. Leatherface passant de statut de bourreau à celui de victime, sa cousine (l’héroïne) aussi d’ailleurs. On nage dans le non sens total. En fait en écrivant cette critique je me rend compte à quel point ce film que j’aurai tant voulu aimer est crétin. Si certains moments sont sympathique ce film a pour principale mérite de relancer la franchise et de potentiellement nous offrir un 6 eme opus plus intéressant si on l’espère il est réalisé par un fan de la franchise d’origine. Perso j’ai hâte d’y retrouver la folie du véritable numéro 2. Une chose est certaine ce ‘’Texas Chainsaw 3D’’ (une fois de plus on ne voit pas ce que la 3D vient foutre là dedans) n’a vraiment pas de quoi casser trois pattes à un canard. Le seul intérêt réside dans les dernières minutes du film et encore. C’est vraiment stupide et vain, mais ça se regarde.